Mathias Poisson

Il s'agit de deux cartes de la côte bleue (au nord ouest de Marseille). En 2005, Mathias a fait de nombreux repérages et dessins de cette zone contrastée (plages, décharges, terres brûlées, rendez-vous de drague...) Ses projets sont systématiquement abordés comme des expériences in situ faisant émerger des formes contextuelles et s’articulent autour de la marche, l’errance, la perception de l’environnement, l’illusion, la partition chorégraphique (score), l’usage des ressources locales, l’anti-tourisme. Sa pratique artistique mêle la danse contemporaine, le théâtre et les arts plastiques (sculpture, installation, scénographie, dessin, photographie). Chaque projet invente une méthode de travail spécifique, sans prédéfinir à l’avance où le projet ira et quel sera le résultat final. « Depuis que j’ai débuté mes recherches artistiques sur les promenades urbaines en 2001, je dessine mes parcours, cartographie des quartiers et fabrique des traces photographiques pour mémoriser mes évolutions géographiques. »